Juives d'Afrique du Nord

Cartes postales (1885-1930)

Collection

« Ces cartes sont un album de famille, pour ceux qui l’ont perdu, qui n’en ont jamais eu. Ceux à qui la terre, sous les pieds, vient parfois à se dérober. Le sol est traître. Les visages, eux, ne mentent pas. » La jeune romancière Clémence Boulouque ajoute : « Mes ancêtres, alors, sont ces cartes – des figures muettes. Qui, entre elles, en secret, s’expriment en arabe, en judéo-arabe, en haketya. Il faut apprendre leur langage. C’est le travail de ceux qui restent. Réapprendre. »
Le judéo-arabe, Nicole S. Serfaty, le parle. Et ces portraits de femmes issues de familles juives traditionnelles de Tanger ou de Tripoli, d’Alger ou de Tunis lui sont familiers : elle a longtemps croisé leurs visages et ceux de leurs cousines musulmanes. Mais « leurs yeux, enjôleurs ou perdus, tristes ou scrutateurs », toujours, la happent. « Depuis des années, je me raccroche à eux en décryptant les bouleversements de leur histoire chaotique. » Une histoire dont ces cartes postales portent les signes, que dévoile cette spécialiste des civilisations juives en terre d’Islam.

ECHOS DE LA PRESSE

Lire la recension d’Abdelhafid Hammouche dans le n°1260 d’hommes & migrations, mars avril 2006

Benjamin Stora, France Culture :
« Un très beau livre. »

Télécharger
Genre·s
Traduction

Version Originale

Preface

Sans

Postface

Sans

Illustrations

Sans

Direction

Sans

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Papier

20,00

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Avec le soutien de
Suggestion de l’éditeur
Votre panier
1

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous