Pulucciu allait sagement à l’école, son cartable sanglé sur le dos. Cheminant sous les tilleuls de la route de la gare, son regard s’attardait sur la montagne, les châtaigniers et les toits, parfois la fuite furtive d’un lézard ou d’une couleuvre le surprenait dans sa contemplation. Le monde pouvait, en ce temps-là, se préparer à la plus terrible des guerres, la vie n’en était pas moins réglée. Le passage des trains, annoncé par le sifflet strident des locomotives dès le pont d’Aghjapiana – la déformation orale en a fait Ariapiana – ou leur halètement à la sortie du tunnel de Sant’Isari rythmait les heures, tout comme l’horloge de la casa cummuna, la maison commune, et les cloches de l’église paroissiale. _Une enfance corse
Paul Silvani

Paul Silvani est né en 1928 à Bocognano. Journaliste, historien, conférencier, il a été le rédacteur en chef de La Corse et correspondant en Corse du journal Le Monde (1960-2006). Il a reçu plusieurs prix littéraires insulaires : Prix de Corse, Prix du Mémorial, Prix du Livre Corse et le Prix littéraire national de la Résistance. Il a notamment publié, aux éditions Albiana : Et la Corse fut libérée (1993) ; La Corse dans la Seconde Guerre mondiale (1997) ; Un siècle de vie corse (2001) ; Cuisine corse d’antan (2001) ; Le Bonapartisme, une saga corse (2003) ; Train de Corse, train rebelle (2003) ; En Corse du temps de Paoli (2007) ; Les complots d’Ajaccio (2009).

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous