Sur le rectangle de la photographie, la réalité de la fenêtre, pour celui qui se place derrière l’appareil, présente une singularité envoûtante. Il est impossible que l’image que vous allez fixer, que vous allez cadrer, soit vue par quelqu’un d’autre, telle qu’elle est, dans le même espace-temps. Toutefois, lorsque la photographie sera développée ou retirée, vous partagerez cette singularité avec les autres. La seconde vie de la photographie commence là ; tant que subsiste une de ses traces (négatif, tirage original, exemplaires reproduits), ce qui est unique au moment de la prise de vue demeure accessible aux yeux de tous.
Collection : D’un regard l’autre

Livres souvent collectifs mariant textes et images, dont de nombreux « beaux livres ».

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous