[…] Ces fils et filles de ceux qui ont quitté leur Algérie natale en 1962, au moment de l’indépendance, parfois avant 1962 pour des raisons économiques ou après 1965 pour des raisons politiques, ont encore la mémoire de « là-bas », disent les uns, du « pays », disent les autres. L’accent a presque disparu, on l’entend au cinéma, pas dans ce livre. Perdure l’attachement à cette Algérie que beaucoup n’ont pas ou peu connue. Un attachement fort, parfois violent malgré le silence, les silences obstinés, volontaires ou non, des pères et mères. […]
Histoire
Panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous