On me dévisage. J’hésite. Partir ou attendre d’être interpellé par un voisin auquel je soutirerais quelques informations sur le village, cinq ans après ? « Je vote pour l’homme, pas pour les idées » : ça fait des semaines que ces mots de Bruno Billion me trottent dans la tête, que j’ai envie de lui demander s’il les prononcerait encore. Mais toujours personne. Les aléas du journalisme à vélo…
Thématique : Témoignage
Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous