« Mademoiselle » d’Aflou, l’infirmière intrépide des Hauts-Plateaux, vit aujourd’hui dans la ville marine des palmiers, Hyères. Elle est vieille. Elle dit qu’elle veut mourir, elle est la dernière et Dieu doit l’appeler à Lui. En attendant, une jeune lectrice lit et écrit pour elle qui ne voit plus. C’est ainsi que j’ai reçu une carte postale avec des palmiers, quelques mots de Juliette Grangury tracés à l’aveugle et des fragments de bijoux berbères anciens, du vieil argent noirci cerne un corail rouge éclatant. Un don de celle qui m’a mise au monde à Aflou. Mes sœurs aussi.
Journal
Panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous