Entre 1920 et 1929, Vichy accueille dorénavant une moyenne de 130.000 curistes et visiteurs pendant les cinq mois de saison, avec un pic de 174.833 en 1927. Le monde entier vient à Vichy, attiré par les oins thermaux mais aussi par les plaisirs de la villégiature. Sept salles de spectacle, et autant de casinos, se partagent le public. Les jeux y sont très fréquentés. Le champ de courses, le tir aux pigeons, les concours d'élégance, les bals, la nature environnante attirent la foule. Quant aux sports, ils ont leurs nouveaux adeptes… Dix ans pendant lesquels il y eut mille cent quatre-vingt-seize représentations d'opéra et d'opéra-comique de cent trente œuvres différentes, avec les plus grands chanteurs du moment. Vichy est alors sans conteste la capitale d'été de la musique et de l'art lyrique.
Partenariat : Musée de l’Opéra de Vichy

Bleu autour coédite avec ce musée le beau livre L’Opéra de Vichy – Scène fastueuse de la Reine des villes d’eaux (préface de Jean Lebrun, textes de Josette Alviset, Fabien Noble, Antoine Paillet) et le diffuse via Harmonia Mundi.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous