Je préfère de loin les chariots. Dans les “petites voitures” à deux roues, on a beau essayer d’équilibrer, on a toujours la tripe secouée. Là, rien ne bronche. En voiture Simone. J’avais oublié la hauteur : en passant près de ses voisins on dominait leur jardins comme de la cabine d’un camion. Et ce bruit de ferraille des roues sur la route. Les pas de Faraud et les roues sur la route : c’est rassu­rant la nostalgie, le souvenir est le présent. Pas un poil d’air, le soleil cogne. Faraud décide de trotter sur la petite ligne droite, d’autant que la pente va dans son sens.
Genre livre : Livre d’artiste
Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous