Les compagnons de jeu qui s’offraient furent les animaux. De jeu ou simplement de fréquentation. Les vaches me connaissaient. L’hiver dans l’étable, elles n’étaient pas surprises de mon arrivée. On dit qu’elles prennent les enfants pour des chiens, qu’elles ont peur d’eux. Moi je faisais partie de leur paysage. L’une d’elle était particulièrement tranquille. J’attendais dans l’étable après la traite. Plus personne ne vient les déranger. La grande du fond donne le signal, elle se couche. Puis les autres, chacune à son rythme. Accroupi, je caressais “la tranquille” et venais doucement me coucher dans le creux à l’avant de sa patte arrière repliée. C’était quelques minutes d’un pur bonheur, l’oreille collée contre ses côtes à entendre sa respiration profonde, les gargouillis de son ventre, les échos de sa rumination. Quelquefois elle allongeait la patte arrière pour me donner plus de confort. _Les Bêtes
Olivier Perrier

Olivier Perrier, né en 1940, acteur (au théâtre et au cinéma, en particulier dans plusieurs films de René Allio) et metteur en scène, a été co-directeur du Théâtre des Fédérés jusqu’en décembre 2002. Il est depuis distillateur de whisky à Hérisson (Allier). Il a marqué le théâtre par ses spectacles « avec acteurs, bestiaux et musiciens ».

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous