Certes, la folie est à l’évidence un objet de savoir — plus exactement, les savoirs qui prétendent l’explorer ne manquent pas et se font concurrence. Mais ne mérite-t-elle pas aussi d’être approchée d’une façon plus légère, on n’ose dire plus délicate ? Et d’abord d’être, sinon écoutée, du moins un peu entendue telle qu’elle s’exprime à l’état brut. 
Revue
Panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous