Avant le désastre, j’entends encore la belle voix rocailleuse d’Ali nous accueillant devant son étal sous les voûtes du marché avant qu’un fanatique ne l’assassine, la voix de mon amie Patricia Biroun, de l’autre côté de la cloison de la loggia, dont je n’aurai plus jamais de nouvelles, et toujours les voix colériques des adultes qui s’affrontent, et mon père qui s’enflamme pour un avenir meilleur pour tous…
Thématique : Enfance
Panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous