Je suis héritière d’un premier silence, celui de la langue. L’héritage de l’Algérie de mes parents aurait dû passer par leur idiome : l’arabe dialectal. _ L’Algérie en héritage
Dalila Abidi

Dalila Abidi est née en 1966 au Creusot. Elle enseigne les lettres dans un lycée dijonnais. Ses parents, analphabètes, sont arrivés en France dans les années 1950, fuyant une Algérie de guerre et de misère (dans la région de Chlef). 
Sensible à la question de l’interculturalité entre les deux pays, Dalila Abidi, qui a travaillé sur les traces de la migrance franco-algérienne dans les écrits de femmes, a publié des nouvelles dans la revue Étoile d’encre (éditions du Chèvrefeuille étoilée) : « L’exil ou la misère », « La galette des rois », « Les ballerines noires »…

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous