Geneviève Fraisse | Bleu autour, éditeur

Le suffragisme d’Hubertine Auclert n’indique pas la marginalité d’un combat plus républicain que social, plus bourgeois qu’ouvrier ; il est le fondement, la base de toute organisation sociale. Hubertine Auclert n’est pas marginale dans le combat féministe de la Troisième République ; elle est radicale dans son objectif, donc dans sa stratégie. Point d’utopie féministe, plutôt une simple rigueur démocratique.
_Préface, Hubertine Auclair, pionnière du féminisme

Geneviève Fraisse

Geneviève Fraisse, philosophe, ancienne déléguée interministérielle aux droits des femmes (1997-1998), est directrice de recherche au CNRS et a produit à France Culture l’émission « L’Europe des idées ».
Ouvrages parus : Du consentement (Seuil, 2007), Le mélange des sexes (Gallimard Jeunesse, 2006). Elle est co-éditrice de l’Histoire des femmes en Occident, volume IV, XIXe siècle (Plon, 1991 ; Tempus 2002).

Geneviève Fraisse

Geneviève Fraisse a préfacé