Les moines sont passés par la mort Mon visage était ancien Le temps sans suite, oublieux _J’ai vu la mer
Bejan Matur

Bejan Matur (1968), née à Pazarcık (région de Maraş, au sud-est de la Turquie) dans une famille kurde (« je pense et écris en turc, mais je suis kurde »), achève ses études de droit à l’Université d’Ankara, puis devient chroniqueuse au journal Zaman, crée la Fondation d’Art et de Culture de Diyarbakır, qu’elle préside, et compose une oeuvre poétique (son premier recueil paraît en 1997), situant ses textes, souvent consacrés à la question des femmes et de l’amour, dans sa région natale. Deux anthologies de ses poèmes ont été publiées en langues étrangères, l’une en anglais, In the Temple of a Patient God (Arc, Angleterre, 2004), l’autre en français et en allemand, Winddurchwehte Herrenhäuser (PHI, Luxembourg, 2006).

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous