Il est difficile d’apprendre à faire le signe de croix quand on a trois ans. C’est l’un des rares souvenirs que je garde de la « Sainte-Famille » où j’ai été en maternelle, mais brièvement : ma grand-mère avait remarqué que l’habit noir des bonnes Soeurs me terrorisait, et je pus donc rester à la maison encore quelque temps. _À l’école en Algérie des années 1930 à l’Indépendance
Kamila Sefta

Kamila Sefta est née le 29 août 1949 à Ténès. Elle a passé toute son enfance à Alger où elle a été scolarisée à l’école des Pins d’El Biar puis à l’école de filles de Birmandreis. Arrivée à Paris en 1971, elle a été nommée maître de conférences en didactique des langues à l’université Paris 3 – Sorbonne nouvelle. Actuellement à la retraite, elle enseigne le français à des réfugiés. Ses dernières publications : « À la recherche de mon père », dans Une enfance dans la guerre. Algérie 1954-1962 (Leïla Sebbar, dir., Bleu autour, 2016) ; « L’émotion dans l’agir professoral : un objet à didactiser en formation d’enseignants de langue », dans L’enseignant et le chercheur au cœur des discours, des textes et des actions. Mélanges offerts à Francine Cicurel (J. Aguilar, L. Cadet, C. Muller et V. Rivière, dir., Éditions Riveneuve, 2017). Elle a également participé au recueil À l’école en Algérie des années 1930 à l’Indépendance (Bleu autour, 2018).

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous