les pots de cuivre frottés avec de la cendre menthe, estragon, cumin des villes de montagne abandonnées et comme ce safran la tristesse ne cesse de tourner dans ta tête _J’ai vu la mer
Lale Müldür

Lale Müldür (1956), née à Aydın (près d’Izmir), est scolarisée dans le célèbre collège américain d’Istanbul (Robert College), puis, grâce à une bourse obtenue comme poétesse, réside quelque temps à Florence, avant d’étudier l’électronique et l’économie à l’Université Technique du Moyen-Orient (ODTÜ) à Ankara, puis, à partir de 1977, l’économie à Manchester et la sociologie à Essex. Elle vit ensuite en Belgique de 1983 à 1986, année de son retour en Turquie, où, après s’être adonnée au journalisme (elle collabore au quotidien Radikal), elle se consacre à la poésie. Certains de ses poèmes ont été mis en musique (Destina, par le groupe Yeni Türkü). Entre autres ouvrages, signalons Divanü Lûgat-it-Türk qui, publié en 1998, reprend le titre du Recueil de termes turcs, une oeuvre du XIe siècle due à Mahmud de Kaşgar.

RUBRIQUES

BLEU AUTOUR

38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45

 

SARL au capital de 134 000 €
Siret 349 574 251 00030
APE : 5811Z
TVA : FR 87 349 574 251

Ce site est édité avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

Création, réalisation & photographies de

Philippe Busser

La lettre

Inscrivez-vous à la lettre d’informations pour recevoir l’actualité des parutions et des rencontres avec les auteurs.

Votre panier
0

Se connecter

Pour accéder aux informations de votre compte, ou en créer un, cliquez sur le bouton ci-dessous