Accueil
       
Nouveauté : Pêcheur d'Islande, de Pierre Loti
Une édition-événement illustrée et commentée & une exposition
 
 

Chaque année, Bleu autour réédite un « classique » de la littérature française. Au texte originel sont adjoints une riche iconographie, souvent inédite, et d'abondants commentaires, accessibles et néanmoins érudits.
Après Visites aux paysans du Centre de Daniel Halévy (préface Pierre Joxe, petit-fils de l'auteur ; direction Marie-Paule Caire-Jabinet ; postface François Colcombet) et Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier (préface Pierre Bergounioux ; direction Bernard Stéphan ; peintures de Claire Forgeot), voici Pêcheur d'Islande de Pierre Loti (préface et commentaires d'Alain Quella-Villéger et Bruno Vercier ; textes de François Chappé et Claudia Leonardi Clot ; photographies inédites d'Edmond Rudaux).

L'ouvrage, en vente en librairie à compter du 4 juin, est décrit en détail dans ce dossier de presse . Et il fait l'objet d'une exposition de 14 panneaux A3 accessible par les bibliothèques à prix modique (nous consulter au 04.70.45.72.45).


Vers l'Est : exposition à Saint-Pourçain du 4 juin au 4 juillet
   Gravures de Florence Hinneburg, auteure de La Chambre aux pommes
























 Peintre graveur après avoir été comédienne, Florence Hinneburg, née française en 1964 à Paris, a des origines allemandes, qu’elle explore dans son ouvrage La Chambre aux pommes (Bleu autour, 2005). Elle a participé à de nombreuses expositions de groupe en France et à l’étranger et réalisé différents livres d’artiste, dont Empreinte de l’absence et Les Appelants. Elle est aussi co-auteure de l’ouvrage Cantates des deux continents (Bleu autour, 2013) où elle a publié un important corpus de gravures faisant écho à l’œuvre poétique du grand écrivain Moris Farhi.
Son exposition Vers l’Est comprend différents jalons de son parcours d’artiste tourné vers l’Allemagne de sa mère, l’Europe centrale et le Proche-Orient de Moris Farhi et, au-delà, vers « des figures nées de l’effacement », dit-elle en citant Catherine Millet : « L’image n’existe que parce que l’objet dont elle témoigne s’est effacée du monde. »
Florence Hinneburg confronte les techniques traditionnelles de la gravure (eau-forte, aquatinte) aux techniques nouvelles (procédés numériques, transferts rodoïdes, etc.). Parallèlement à son travail de création dans son atelier de Bagnolet, Florence Hinneburg participe à des projets multiculturels, notamment dans la région parisienne.
 


Les pensées sauvages de Claire Forgeot et La toile blanche de F. Tülin

   Ou l'alchimie créatrice de deux grandes artistes peintres























Avant Florence Hinneburg (lire ci-dessus), l'une et l'autre ont exposé en 2014 au Musée de la Lithographie à Saint-Pourçain-sur-Sioule.

De Claire Forgeot, Bleu autour vient de publier Les pensées sauvages (17 x 22 cm, 80 pages, brochage avec couture, couverture avec rabats, 20€), catalogue de sa dernière grande exposition à Paris (mars 2015) ; plus qu'un catalogue, il s'agit d'un livre retraçant le parcours rigoureux de cette peintre contemporaine, auteure des images reproduites en couverture de notre édition critique du Grand Meaulnes.
Le livre est en vente par correspondance.

Le bon de commande est ici
.
Possibilité de dédicace.

De F. Tülin, peintre vivant entre Istanbul et Paris, Bleu autour a publié en 2014 le premier roman, La toile blanche (13 x 17 cm, 80 pages, 9€) où, avec une grande économie de mots, elle dit les couleurs de son enfance, entre Istanbul et le cinéma de son grand-père à Bursa. Elle dit aussi toutes les couleurs par lesquelles elle passe lorsqu'elle s'apprête à embrasser la toile. Sur ses pas, à travers le Quartier Latin, nous voivi également plongés dans l'alchimie de le création.



 Femmes en métiers d'hommes, de Juliette Rennes
   Après le livre, une exposition à Montreuil en 2015





Le Musée de l'Histoire vivante de Montreuil accueille, depuis le samedi 17 janvier et jusqu'au 20 décembre 2015, l'exposition imaginée à partir du livre de Juliette Rennes et titrée comme lui. Préfacé par l'historienne Michelle Perrot, ce livre est construit autour d'un corpus de 300 cartes postales anciennes (1880-1930). L'exposition prolonge le livre avec des photographies, films-muets et archives diverses.  La présentation de l'exposition est ici .
Les recensions sur le livre sont ici .




 L'enfance des Français d'Algérie avant 1962
   Un ouvrage collectif « magnifique » dirigé par Leïla Sebbar


 Comme l'écrit Leïla Sebbar dans sa préface, cet ouvrage tisse, retisse une histoire commune entre l'Algérie et la France. Il fait revivre, avec ses malheurs, ses bonheurs aussi, une société plurielle méconnue de beaucoup des jeunes générations. Ceci à travers des histoires intimes où il y a parfois trace de nostalgie, encore que le mot apparaisse fort peu, jamais de ressentiment. Une certaine sérénité émane de cette mosaïque de textes inédits qui paraît soixante ans après la Toussaint 1954, cinquante-deux ans après les accords d'Évian. Leïla Sebbar a eu raison de lancer l'aventure que représente cet ouvrage. Il paraît après d'autres recueils de récits d'enfance qu'elle a dirigés, en particulier, chez nous, Une enfance juive en Méditerranée musulmane, dont certains auteurs ont aussi contribué, d'une autre façon, à L'enfance des Français d'Algérie.


Les vingt-huit auteurs ayant contribué à cet ouvrage collectif sont, par ordre alphabétique :
Nora Aceval, Alain Amato, Joëlle Bahloul, Simone Balazard, Gil Ben Aych, Albert Bensoussan, 
Jean-Pierre Castellani, Roger Dadoun, Jeanine de la Hogue, Alain Ferry, Jacques Fremeaux, 
Jean-Jacques Gonzalès, Colette Guedj, Danièle Iancu-Agou, Andrée Job-Querzola, 
Jean-Jacques Jordi, Catherine Lalanne, Anne-Marie Langlois, Louis Martinez, Lucienne Martini, 
Martine Mathieu-Job, Georges Morin, Mireille Nicolas, Michelle Perret, Jean Sarocchi, 
Alain Vircondelet, Jean-Claude Xuereb et Bernard Zimmermann.

Dessins inédits de Sébastien Pignon (en couverture et en pages intérieures).

• Écouter l'émission « La danse des mots », d'Yvan Amar
« Je recommande la lecture de cet ouvrage magnifique », dit Yvan Amar au terme de son entretien avec Leïla Sebbar et deux co-auteurs du livre, le 8.01.2015.

• Lire les recensions :
- de Walid Mebarek (El Watan, 23.12.2014), « La mémoire de l'enfance ».

- d’Annie Krieger-Krynicki (Les Cahiers d’Afrique du Nord, décembre 2014 )
- d’Albert Bensoussan (Information juive, janvier 2015 )

- de Françoise Lott (autobiographie.sitapa.org, 11.02.2015 )

- de Marie-Paule Caire-Jabinet (parutions.com, 16.02.2015 )

- de
Catherine Lalanne et Muriel Fauriat (Le Pèlerin, 12.02.2015 )
« Sous la houlette de l'écrivaine Leïla Sebbar, vingt-huit Français en exil racontent leur enfance dans l'Algérie coloniale. (…) Corse, Espagne, Baléares, Italie, Malte… les voix de la Méditerranée se mêlent dans ce recueil pluriel. Un travail de mémoire, nécessaire et possible aujourd'hui. »
- d'Albert Bensoussan (La Quinzaine littéraire, 16.03.15) « Le vent de l'enfance » 



Femmes ottomanes et dames turques, de Christine Peltre
   Un “beau livre”, des echos dans les médias, une exposition 


 













Ce « beau livre » fait revivre les sociétés musulmanes, juives et chrétiennes qui composaient l’Empire ottoman, des Balkans au Caucase, en passant par l’Anatolie et ce qu’on appelait la Mésopotamie. Ceci par le truchement de la représentation de femmes sur cartes postales, média populaire qui connaît son âge d’or entre 1880 et 1930. L’historienne Christine Peltre, en même temps qu’elle contextualise le corpus des quelque 200 images reproduites, les éclaire de récits de voyageurs et d’autres représentations picturales de la même époque. Ce faisant, elle nous invite, avec Lizi Behmoaras, signataire de la postface, à interroger l’œil occidental, à constater l’effacement progressif de cette pluralité, qui subit actuellement de nouveaux coups, et à observer la tradition le disputer à l’émancipation féminine aux débuts de la Turquie moderne, et jusqu’à nos jours.

Ce livre prend place dans une série d'ouvrages parus à nos éditions et construits autour de portraits de femmes sur cartes postales : Femmes d'Afrique du Nord, Juives d'Afrique du Nord, Égyptiennes et Femmes en métiers d'hommes.

Christine Peltre est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Strasbourg. Elle a publié maints ouvrages sur l’art au XXe siècle, en particulier sur le voyage et l’orientalisme, dont Les Orientales (Hazan) et Les arts de l’Islam (Gallimard). Lizi Behmoaras, signataire de la postface, est écrivain et journaliste établie à Istanbul.

• Écouter Christine Peltre sur France Culture
Émission La Fabrique de l'Histoire (8 juin 2012) d'Emmanuel Laurentin

• Écouter Christine Peltre sur France Inter
dans l'émission de Stéphanie Ducan « Les femmes, toute une histoire » (7.12.2014) consacrée à la condition de la femme en Turquie, avec aussi la participation de Gaye Petek, initiatrice et préfacière de l'ouvrage Turcs en France - Album de familles (Bleu autour, 2007, 24€) : treize autoportraits sensibles qui disent la diversité de l'immigration turque en France.

• Lire les recensions :
- de Serge Hartmann (Les Dernières Nouvelles d'Alsace, 13.12.2014), « L'Orientale de carte postale… »
- de Marie-Paule Caire (parutions.com, janvier 2015 


Notre Chanel, de Jean Lebrun
   Prix Goncourt de la biographie 2014


   Télévision
• Jeudi 24 avril sur la 5, François Busnel a reçu Jean Lebrun

en direct dans son émission « La Grande Librairie » (20h30).
« Un livre tout à fait à part  », selon François Busnel.


Radio

• Jeudi 1er mai sur France Culture, Marie Richeux
a reçu Jean Lebrun dans l’émission
« Pas la peine de crier  ». 

• Mercredi 7 mai sur France Inter, Guillaume Erner
a reçu Jean Lebrun dans son émission
« Service public  » (10h-11h). Thème : le deuil.

• Le 6 juin sur France Culture, Laurent Goumarre,
dans son émission « Le RenDez-Vous  »,
a reçu Jean Lebrun en compagnie du chanteur Miossec.

• Le 8 juin sur France Culture, Philippe Meyer,
dans son émission « L'esprit public ».
Extraits : « Une recherche qui conduit à des gens que peu ont rencontrés, voire personne, à des endroits extrêmement liés à la vie de Chanel. […] C'est aussi la recherche de ce qu'on peut faire avec la mémoire de quelqu'un qu'on a aimé. »

Lien avec l'essentiel du propos de Philippe Meyer.





       

 
 
       
 


Éditions Bleu autour 11, avenue Pasteur 03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule  France
Tél : +33 (0)4.70.45.72.45 Fax : +33 (0)4.70.45.72.54  Mail : dialogue@bleu-autour.com
Bleu autour © - Conception / Réalisation : Accroweb

| Accueil | La maison | Événements | Revue de presse | Projets | Nouveautés | Collections | Recherche avancée | Acheter nos livres |
| Auteurs | Contacts | Newsletter | Nous écrire | Mentions légales | Liens |