Accueil
       
Ces deux nouveautés présentées en avant-première à Paris
15-17 novembre - Salon L’Autre Livre - Espace des Blancs Manteaux - 4e
 
 

 















L’invitation aux deux rencontres autour de ces deux nouveautés
et à visiter le stand de Bleu autour (C25), où elles seront disponibles, est ici .

Femmes ottomanes et dames turques, « beau livre » construit autour d’une collection de 200 cartes postales (1880-1930), sera disponible en librairie fin novembre.

L’enfance des Français d’Algérie avant 1962, recueil de récits d’enfance réunis et préfacés par Leïla Sebbar, sera disponible en librairie en janvier.
Mais il est possible de déjà l’acheter par souscription : cliquer ici


 L'enfance des Français d'Algérie avant 1962
   Un livre qui tisse une histoire commune entre l'Algérie et la France


Comme l'écrit Leïla Sebbar dans sa préface, cet ouvrage tisse, retisse une histoire commune entre l'Algérie et la France. Il fait revivre, avec ses malheurs, ses bonheurs aussi, une société plurielle méconnue de beaucoup des jeunes générations. Ceci à travers des histoires intimes où il y a parfois trace de nostalgie, encore que le mot apparaisse fort peu, jamais de ressentiment. Une certaine sérénité émane de cette mosaïque de textes inédits qui paraît soixante ans après la Toussaint 1954, cinquante-deux ans après les accords d'Évian. Leïla Sebbar a eu raison de lancer l'aventure que représente cet ouvrage. Il paraît après d'autres recueils de récits d'enfance qu'elle a dirigés, en particulier, chez nous, Une enfance juive en Méditerranée musulmane, dont certains auteurs ont aussi contribué, d'une autre façon, à L'enfance des Français d'Algérie.

Les vingt-huit auteurs ayant contribué à cet ouvrage collectif sont, par ordre alphabétique :
Nora Aceval, Alain Amato, Joëlle Bahloul, Simone Balazard, Gil Ben Aych, Albert Bensoussan, 
Jean-Pierre Castellani, Roger Dadoun, Jeanine de la Hogue, Alain Ferry, Jacques Fremeaux, 
Jean-Jacques Gonzalès, Colette Guedj, Danièle Iancu-Agou, Andree Job-Querzola, 
Jean-Jacques Jordi, Catherine Lalanne, Anne-Marie Langlois, Louis Martinez, Lucienne Martini, 
Martine Mathieu-Job, Georges Morin, Mireille Nicolas, Michelle Perret, Jean Sarocchi, 
Alain Vircondelet, Jean-Claude Xuereb et Bernard Zimmermann.


 Femmes ottomanes et dames turques - Cartes postales 1880-1930 
   Un « beau livre » qui n'est pas sans résonnances aujourd'hui


Ce « beau livre » fait revivre les sociétés, elles aussi musulmanes, juives et chrétiennes, qui composaient l’Empire ottoman, des Balkans au Caucase, en passant par l’Anatolie et ce qu’on appelait la Mésopotamie. Ceci par le truchement de la représentation de femmes sur cartes postales, média populaire qui connaît son âge d’or entre 1880 et 1930. L’historienne Christine Peltre, en même temps qu’elle contextualise le corpus des quelque 200 images reproduites, les éclaire de récits de voyageurs et d’autres représentations picturales de la même époque. Ce faisant, elle nous invite, avec Lizi Behmoaras, signataire de la postface, à interroger l’œil occidental, à constater l’effacement progressif de cette pluralité, qui subit actuellement de nouveaux coups, et à observer la tradition le disputer à l’émancipation féminine aux débuts de la Turquie moderne, et jusqu’à nos jours.
Ce livre prend place dans une série d'ouvrages parus à nos éditions et construits autour de portraits de femmes sur cartes postales : Femmes d'Afrique du Nord, Juives d'Afrique du Nord, Égyptiennes et Femmes en métiers d'hommes.

Christine Peltre est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Strasbourg. Elle a publié maints ouvrages sur l’art au XXe siècle, en particulier sur le voyage et l’orientalisme, dont Les Orientales (Hazan) et Les arts de l’Islam (Gallimard). Lizi Behmoaras, signataire de la postface, est écrivain et journaliste établie à Istanbul.

Rencontre avec Christine Peltre à Strasbourg
autour de Femmes ottomanes et dames turques

le samedi 13 décembre à 19 heures
à la Librairie des Bateliers - 5, rue Modeste Schickelé

 Notre Chanel, de Jean Lebrun
   Prix Goncourt de la biographie 2014


Les prochains rendez-vous avec Jean Lebrun autour de Notre Chanel 
• Mercredi 26.11, 20h30 : Médiathèque du Chesnay / Association Paroles d'encre
• Dimanche 30.11, après-midi : Radio France fête le livre / Maison de la Radio
• Samedi 6.12, 15h : Médiathèque de Moulins (Allier)
• Dimanche 7.12, après-midi : Festival de la biographie / Paris, Mairie du XVIIe
• Samedi 13.12 : Institut français de la mode / Paris


   Télévision
• Jeudi 24 avril sur la 5, François Busnel a reçu Jean Lebrun

en direct dans son émission « La Grande Librairie » (20h30).
« Un livre tout à fait à part  », selon François Busnel.


Radio

• Jeudi 1er mai sur France Culture, Marie Richeux a reçu Jean Lebrun dans l’émission
« Pas la peine de crier  ». 

• Mercredi 7 mai sur France Inter, Guillaume Erner a reçu Jean Lebrun dans son émission
« Service public  » (10h-11h). Thème : le deuil.

• Le 6 juin sur France Culture, Laurent Goumarre, dans son émission « Le RenDez-Vous  »,
a reçu Jean Lebrun en compagnie du chanteur Miossec.

• Le 8 juin sur France Culture, Philippe Meyer, dans son émission « L'esprit public ».
Extraits : « Une recherche qui conduit à des gens que peu ont rencontrés, voire personne, à des endroits extrêmement liés à la vie de Chanel. […] C'est aussi la recherche de ce qu'on peut faire avec la mémoire de quelqu'un qu'on a aimé. »

Lien avec l'essentiel du propos de Philippe Meyer.


Revue de presse
• Un article de Pierre Assouline sur son blog La République des livres du 28 mars 2014

• Une recension de Marie-Paule Caire-Jabinet sur le site parutions.com
• Une recension de Jean-Marc Laurent dans le quotidien La Montagne

• Une recension de Séverine Guillement dans Sud-Ouest (dimanche 1er juin).

• Une recension de Marc Riglet dans Lire (juin 2014).
« Il faut lire ce beau livre, tendre et triste. »

• Une recension de Odile Quirot dans Le Nouvel Observateur (juin 2014).
Extrait : « Notre Chanel éclaire l'opacité de son sujet d'un trésor de pages pleines de vie, d'art et de scènes où palpite l'histoire de France. »

La chronique de Bernard Pivot, de l'académie Goncourt, dans Le Journal du dimanche du 29.06.2014.
Extraits : « Notre Chanel, nouvelle biographie de la célèbre Coco, est un livre très original. »
« L'historien introduit sa vie privée dans celle de son personnage. […] Ainsi, à la fin de Notre Chanel […], Jean Lebrun évoque dans le même chapitre la mort de Mademoiselle et celle de [son compagnon] Bernard Costa. Audacieux, très risqué. Mais réussi grâce à une écriture tenue et, sujet oblige, élégante. »
« Suivre Chanel s'est parcourir la France de long en large. Jean Lebrun et Bernard Costa, chemin faisant, ont rencontré des témoins jusque-là ignorés qui ont apporté des retouches au portrait de ses amants, de ses amis, de ses obligés, tout en éclairant un peu mieux le dessin en pied de la grande dame. »
« L'imprudence, un charme invincible, le prestige de l'artiste, l'autorité de la femme d'affaires, la séduction même… Si Bernard Costa n'avait pas lui aussi rêvé de Chanel, le livre de Jean Lebrun n'existerait pas et il n'aurait pas reçu le Goncourt de la Biographie. »
• La note de lecture de l'historienne Annie Burger Roussennac, à paraître dans le numéro 125 de Cahiers d'histoire - Revue d'histoire critique , édités pas l'Association Paul Langevin.
Le Monde des Livres du 4 juillet 2014

 


La Vie hors du temps, de Tezer Özlü
    à la « une » du cahier livres de Libération 


• Extraits du long article de Marc Semo, titré « Quête de Turque. Tezer Özlü, fauchée en 1986, à la poursuite de Kafka, Svevo et Pavese » : « Un incandescent road-movie. » « Un récit écrit en allemand, la langue de l'exil, pour hurler (…) le chaos qui l'habite. » « La chronique d'une errance chaotique écrite dans l'urgence entre gares et hôtels, ponctuée de rencontres et d'amours fugaces. » « La force de l'écriture de Tezer Özlü est dans ce choix d'une liberté totale, jusqu'à se perdre. »

L'article complet


• France Culture - mercredi 18 juin à minuit (dans la nuit du 18 au 19)
Dans son émission "Du jour au lendemain ", Alain Veinstein a reçu Diane Meur,
qui a traduit de l'allemand La Vie hors du temps, de l'écrivaine turque Tezer Özlü.


Long article de Thierry Cecille dans Le Matricule des Anges
(page 4 de couverture) de mai 2014.
Titre : « Une femme libre ». Accroche : « Sur les pas de Kafka, Sveve et surtout Pavese, c'est à la rencontre d'elle-même que voyage Tezer Özlü, farouche exploratrice de l'intime. »


La Quinzaine littéraire (juin 2014)
Titre : « Le courage ne me vient que des mort » par Jean-Paul Champseix
 


Le Pays de ma mère - Voyage en Frances, de Leïla Sebbar
    Sur France Culture, dans le Monde des Livres et Géo-Histoire 


• Réécouter sur France Culture l'entretien de Leïla Sebbar avec Alain Veinstein
Émission « Du jour au lendemain »
du mercredi 8 janvier

• Lire l'article de Catherine Simon dans Le Monde des Livres du 1er novembre.
Extraits : « À parcourir l'album familial des “aïeux” de Dordogne, à rêvasser devant les aquarelles de Sébastien Pignon, à s'attarder devant les photos couleur des vieilles façades d'écoles ou de bistrots de province, on se dit qu'il y a du Depardon-reporter-photographe chez Leïla Sebbar – on s'en réjouit. » « Une joie, une légèreté inhabitu

       

 
 
       
 


Éditions Bleu autour 11, avenue Pasteur 03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule  France
Tél : +33 (0)4.70.45.72.45 Fax : +33 (0)4.70.45.72.54  Mail : dialogue@bleu-autour.com
Bleu autour © - Conception / Réalisation : Accroweb

| Accueil | La maison | Événements | Revue de presse | Projets | Nouveautés | Collections | Recherche avancée | Acheter nos livres |
| Auteurs | Contacts | Newsletter | Nous écrire | Mentions légales | Liens |