Accueil
       
Une nouveauté en avant-première au Salon du Livre
Notre Chanel, de Jean Lebrun
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Pays de ma mère - Voyage en Frances, de Leïla Sebbar
    Sur France Culture, dans le Monde des Livres et Géo-Histoire 


Réécouter sur France Culture l'entretien de Leïla Sebbar avec Alain Veinstein Émission « Du jour au lendemain » du mercredi 8 janvier


Lire l'article de Catherine Simon dans Le Monde des Livres du 1er novembre.
Extraits : « À parcourir l'album familial des “aïeux” de Dordogne, à rêvasser devant les aquarelles de Sébastien Pignon, à s'attarder devant les photos couleur des vieilles façades d'écoles ou de bistrots de province, on se dit qu'il y a du Depardon-reporter-photographe chez Leïla Sebbar – on s'en réjouit. » « Une joie, une légèreté inhabituelles […] chez l'inclassable écrivaine. » « Mariant avec bonheur les images et les mots, le privé et le public, Sebbar la voyageuse oublie un moment l'Algérie [pour] une traversée revigorante des pétroleuses post-Mai 68. »

Lire l'article de Jean-Baptiste Michel dans Géo-Histoire de décembre 2013 - janvier 2014.
Extraits : « Leïla Sebbar consacre de nombreuses pages à chanter la Dordogne maternelle. Mais elle raconte également bien d'autres Frances. Certaines sont presque d'Épinal, comme le portrait de Jeanne d'Arc qu'elle repeint à sa manière (…). Elle relate aussi la France moderne de la misère, en évoquant longuement les SDF, ces gisants d'aujourd'hui – avec l'aide de magnifiques dessins de l'artiste Sébastien Pignon. Ce livre inclassable se veut aussi une traversée de l'histoire contemporaine de notre pays, et notamment des événements de mai 1968, que Leïla Sebbar nous fait revivre de l'intérieur. (…) Une approche passionnante. »

« Une œuvre d'art », écrit Françoise Lott au terme d'une remarquable note de lecture, qui s'achève par ces lignes :

« Le titre de l’épilogue est Le Livre de Gutenberg. Il faut, dit Leïla Sebbar, toute la chaîne des métiers du livre pour que se transmette, de l’écrivain au lecteur, une pensée qui garde une profondeur secrète, « sacrée ». Ici, nous avons eu entre les mains un livre imprimé, nous avons lu des lettres manuscrites, vu des photos, des dessins, des aquarelles, des gravures : tout ce que peut porter le papier. Ce qu’on peut lire et relire à loisir. Le pays de ma mère est une « défense et illustration » du livre, comme on le conçoit depuis des siècles. Une œuvre d’art. »

Note reproduite ici avec l'autorisation de Françoise Lott
et parue initialement sur le site de l'Association pour l'autobiographie

17 x 22 cm – 224 pages – 28€ – couverture à rabats – octobre 2013


Femmes en métiers d'hommes, de Juliette Rennes
   Recensions en France et jusqu'en Russie

 À la belle époque du féminisme et de l'antiféminisme, on débat sans fin sur le droit et la capacité des femmes à exercer des métiers historiquement masculins. Héroïsées, érotisées ou ridiculisées, les premières avocates, charpentières, cochères, doctoresses… font ainsi florès sur les cartes postales qui connaissent alors leur âge d'or. C'est cette histoire visuelle que révèle ici Juliette Rennes, maîtresse de conférences à l'EHESS : à partir de plus de 300 cartes postales (reportages, portraits, caricatures, dessins), elle analyse les espoirs, fantasmes et craintes qui suscitèrent ces « femmes de l'avenir » pas toujours advenues.

Préface : Michelle Perrot – « Beau livre » – 22 x 22 cm – 224 pages – 29€

• Écouter l'émission « L'essai et la revue du jour » de Jacques Munier sur France Culture (05.12.2013 )
• Lire la chronique de Jean Birnbaum dans Le Monde des Livres du 13.12.2013.
• Voir l'entretien avec Juliette Rennes sur Mediapart (décembre 2013) et l'article qui l'accompagne .
• Voir l'entretien donné par Juliette Rennes à une chaîne de télévision de Saint-Petersburg


Une belle et nouvelle édition du Grand Meaulnes
    après celle de Visites aux Paysans du Centre, prix Émile-Guillaumin 2013

 Une réédition du Grand Meaulnes « qui ouvre de nouveaux horizons »

À l’automne 1913 paraît Le Grand Meaulnes, l’unique roman d’Alain-Fournier, qui meurt un an plus trad, à 27 ans, sur le front des Hauts de Meuse. De ce livre intiatique, tragique aussi, qui a marqué des générations de lecteurs, de cette quête d’ailleurs et d’absolu, voici, cent ans après, une réédition illustrée et assortie d’éclairages inédits d’écrivains, historiens et journaliste

Préface : Pierre Bergounioux – Direction : Bernard Stéphan
En couverture : créations originales de Claire Forgeot

« L'appareil critique suscité par les éditions Bleu autour ouvre de nouveaux horizons à une relecture de l'unique roman d'Alain-Fournier. » (Jean-Marc Laurent, La Montagne, 07.11.2013 )

 Visites aux paysans du Centre, de Daniel Halévy
Prix Émile-Guillaumin 2013

Décerné sous l’égide du Conseil général de l’Allier, le Prix Émile-Guillamin 2013 a été attribué à notre réédition de Visites aux paysans du Centre, dirigée par Marie-Paule Caire-Jabinet, préfacée par Alain Joxe (petit-fils de l’auteur), postfacée par François Colcombet et parue à l’automne 2012.

Remise du Prix en présence des auteurs de l’appareil critique le mercredi 15 janvier à 17 heures à l’Hôtel du Département à Moulins.

 


Nouveautés des éditions Bleu autour printemps-été 2014
   Moris Farhi, Tezer Özlü, Leïla Sebbar, Jean Lebrun, Nedim Gürsel...

 De Moris Farhi : Les Enfants du Romanestan

Roman sur l’épopée et le génocide des Roms d’Europe centrale
Traduction de l’anglais par Martine Chard-Hutchinson








De Leïla Sebbar : Je ne parle pas la langue de mon père

Réédition de cet essai majeur de Leïla Sebbar (Julliard, 2003),
Lire aussi L’arabe comme un chant secret (Bleu autour, 2007, rééd. 2010).
Ces deux essais se répondent.







 De Nedim Gürsel : Au pays des poissons captifs

Réédition, dans la petite collection de Bleu autour, du fameux essais autobiographique du romancier Nedim Gürsel. Sous-titre : Une enfance turque.







 Collectif : Une enfance turque
Recueil de récits d’enfance dirigé par Elif Deniz.

Ce recueil s’inscrit dans la suite de deux ouvrages du même type publiés aux mêmes éditions et dirigés par Leïla Sebbar, Une enfance juive en Méditerranée musulmane (2012) et Une enfance corse (codirigé par Jean-Pierre Castellani, 2010, rééd. 2012).





• En librairie à partir du 17 avril 2014

 De Jean Lebrun : Notre Chanel

Une quête, plus qu’une enquête, sur les traces de Coco Chanel. Un road movie à travers la France et une époque. Un récit littéraire, le premier de l’historien et journaliste Jean Lebrun.








 De Tezer Özlü : La Vie hors du temps

Roman traduit de l’allemand par Diane Meur
Le second livre majeur de cette auteure turque, après Les nuits froides de l’enfance
(Bleu autour, 2012), traduit du turc par Elif Deniz et Agnès Chevallier.







• En librairie depuis le 23 janvier 2014

 De Moris Farhi : Cantates des deux continents

Recueil de son œuvre poétique traduit de l’anglais par Esther Heboyan
Gravures de Florence Hinneburg
.






Réédition de l'ouvrage d'Hervé Moisan : Sentinelles de pierre
   Les monuments aux morts de la Guerre de 1914-1918 dans la Nièvre


 S'appuyant sur la magistrale typologie établie par Antoine Prost (Les Lieux de mémoire, Gallimard) et rappelée dans la préface du présent ouvrage, Hervé Moisan a composé l'étude la plus approfondie jamais consacrée au phénomène commémoratif de la Grande Guerre dans un département français. Son ouvrage constitue donc une référence bien au-delà. Paru en 1999, étudié en France et à l’étranger, il a été vite épuisé. Cette réédition, à l’aube du centenaire du début de la Grande Guerre, a été réactualisée par l’auteur et bénéficie d’une nouvelle mise en page.

23 x 30 cm – 368 pages – 34€ – couverture avec rabats
Disponible en librairie




nouv

eve

rev



Le Taquet, d'Evguéni Grichkovets, et Le Café du coin, du Turc Sait Faik
   Deux recueils de nouvelles loués dans Le Monde des livres

• Marie Jégo, correspondante du Monde à Moscou, a consacré une importante recension au Taquet dans Le Monde des livres du 16 juin.
Extrait :
« Pour une plongée dans la Russie authentique, loin du faste tapageur de Moscou, il n'est pas pas meilleur guide que l'écrivain Evguéni Grichkovets. Son nouveau livre, Le Taquet, se lit d'une traite, comme on boit une petit verre de vodka. »





Le Café du coin est le quatrième recueil de nouvelles de Sait Faik publié en français par Bleu autour, l'un des plus aboutis de cet auteur « qui a révolutionné la prose turque », écrit dans sa préface Enis Batur. Nous sommes à Istanbul en 1950, entre les îles des Princes et la place Taksim. C'est drôle, mélancolique, d'une totale liberté. De cette liberté à laquelle aspire aujourd'hui une Turquie. 

Lire l'article « Turquie : tourbillons littéraires » (Le Monde des livres du 28.06) où Catherine Simon parle longuement de Sait Faik, « voyageur minuscule et immense écrivain [qui] écrit comme s'il portait au front une caméra qu'il aurait oublié d'éteindre ».


  La Semaine sanglante de La Commune de Paris, d'Eloi Valat
    Une recension dans Le Monde diplomatique


Eloi Valat est l’auteur d’une trilogie d’albums sur la Commune de Paris parus aux éditions Bleu autour en 2007, 2010 et 2013 :
◊ Le Journal de la Commune
◊ L’enterrement de Jules Vallès
◊ La Semaine sanglante de la Commune de Paris qui, à l’instar des deux premiers, se lit comme une BD ou, plutôt, se regarde comme un film : l’inexorable avancée des Versaillais, la fin tragique des Communards, les voix off des uns et des autres collectées par Eloi Valat, ses dessins taillés à la hache
.



























  Cliquez pour ouvrir  notre catalogue en pdf





       

 
 
       
 


Éditions Bleu autour 11, avenue Pasteur 03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule  France
Tél : +33 (0)4.70.45.72.45 Fax : +33 (0)4.70.45.72.54  Mail : dialogue@bleu-autour.com
Bleu autour © - Conception / Réalisation : Accroweb

| Accueil | La maison | Événements | Revue de presse | Projets | Nouveautés | Collections | Recherche avancée | Acheter nos livres |
| Auteurs | Contacts | Newsletter | Nous écrire | Mentions légales | Liens |